Chambre des comptes de Bourgogne

Reprise de fief du 14 décembre 1678 de la terre et seigneurie du Perroux, Toutenant et Efflaix et de celle de Lhercule, comme encore permission de s’immiscer dans la seigneurie d’Auvillars et Glannon, à la charge d’en reprendre dans six mois, par Aymé GONTIER conseiller au parlement de Dijon, en qualité de seul et universel héritier testamentaire institué par feu messire Louis GALOIS compte du Perroux et d’Auvillars, sauf l’usufruit seulement de la dite terre du Perroux à Louis GONTIER fils du dit Aymé, qui a été envoyé en possession de tous les biens de la dite succession par sentence du lieutenant au baillage de Nuis rendue le 28 novembre 1678.

Quant aux dites terres d’Auvillars et Glannon, il est dit qu’il y a difficulté à cause de leurs mouvances prétendues par Mgr. le Prince à cause de son marquisat de Saint-Georges.

Nota : est jointe une procuration datée du château de Busset le 6 octobre 1678 donnée par dame Madeleine de BERMONDET veuve de M. Louis de BOURBON Comte de Busset, lieutenant général de l’artillerie de France, comme tutrice à ses enfants pour reprendre de fief de la chambre des comptes de Dijon de la terre et seigneurie de Serée ou Sercé (savoir de quel baillage est cette terre).

Source : AD21 – recueil de PEINCEDÉ – volume 10

Posted in Histoire locale | Tagged | Leave a comment

Décès à Paris – 4ème arrondissement

30.11.1888 – Pierre BRIDET – 42 ans – né à Chasselas – tonnelier – célibataire

25.12.1888 – Françoise LIMOGES – 66 ans – née à Beauvernois – journalière – fille de + Claude Denis LIMOGES et + Marie DOUSSAUX – veuve de Pierre SINCERAY

24.1.1889 – Charles Eugène TOMATE – 38 ans – né à Chalon sur Saône – peintre en lettres – fils de + Thomas TOMATE et + Madeleine LALOGE – époux de Marie Elisabeth FLÉTY

9.2.1889 – Anne MARÉCHAL – 65 ans – née à Rully – fille de + Alexis MARÉCHAL et + Catherine DODILLE – épouse de Jean Baptiste ARNOULT

27.2.1889 – Claude LAROCHETTE – 88 ans – né à Sainte Cécile – rentier – fils de + Joseph LAROCHETTE et + Aimée PONCET – veuf de Anne GENTY

22.4.1889 – Louis SAUVERT dit RELLAY – 89 ans – né à Crèches sur Saône – fils de + Claude SAUVERT et + Marie Philiberte JANIN – veuf de Catherine MORIN

21.5.1889 – Benoit PARAY – 37 ans – né à Prissé – employé – fils de + Benoit PARAY et Jeanne Marie LAROCHE – époux de Eugénie POUILLOT

27.5.1889 – Jean Baptiste CAGNARD – 38 ans – né à Mâcon – voyageur – fils de + Jean Baptiste CAGNARD et + Sophie GERNI – célibataire

28.5.1889 – Claudine RONDOT – 57 ans – née à Mâcon – crémière – fille de + Claude RONDOT et + Anne TROUILLOUX – veuve de Benoit DUHEIGE

3.6.1889 – Marie DOUHERET – 43 ans – née à Montmort – fille de Jean DOUHERET et + Lazarette JEANNIN – épouse de Toussaint COINTRET

11.7.1889 – Antoine MASSON – 54 ans – né à Messey sur Grosne – palefrenier – fils de Françoise BRENOT – époux de Anne Marie LOUDOT

12.7.1889 – Jeanne PACAULT – 24 ans – née à Saint Léger – fille de Antoine PACAULT et Antoinette BONNOT, domiciliés à Saint Bérain

21.7.1889 – Léontine Antoinette SCHERDER – 35 ans – née à Blanzy – confectionneuse – fille de + Victor SCHERDER et + Claudine DENELY – veuve de Paul Cyprien DRAUSSIN

19.9.1889 – Laure DESFÊTES – 60 ans – née à Toulon sur Arroux – couturière – fille de + Noël DESFÊTES et + Luise CHAUMET – célibataire

4.10.1889 – Jean Baptiste GAUTHIER – 58 ans – né à Cordesse – bandagiste – fils de + Denis GAUTHIER et ° Anne GUILLAUMEAU – époux de Marguerite MERBOD

Source : Archives municipales de Paris

Posted in Relevés d’actes | Tagged | Leave a comment

Chambre des comptes de Bourgogne

Deux requêtes sans dates (vers 1440) au Duc de Bourgogne par Claude de MONTAGU seigneur de Couches et de Longvy. La première expose que de longtemps, pour les guerres du royaume de France, le prieur du prieuré de Couches eut associé le roi pour manière de garde en certains revenus portant avec les seigneurs de Couches, tant au village de Couches, de Montorge que de Drevin, es quelles choses, led. seigneur de Couches y en a les trois quarts au péage dud. Couches et le roi, le tiers, à cause de la donation et la moitié des cens dus es dits lieux, et la haute justice aud. lieu de Couches, et comme lesd. choses sont actuellement au Duc à cause du Mâconnais, il lui en propose l’échange contre ce qu’il a à Montreal. L’autre requête est pour demander l’amortissement d’une chapelle composée du prévôt et six chanoines au dit lieu de Couches outre les deux autres chapelles qui y sont déjà fondées.

Source : AD 21 – recueil de PEINCEDÉ – volume 25

Posted in Histoire locale | Tagged | Leave a comment