La question à Mâcon

 La question à Mâcon

 Jugement portant que monsieur le procureur du Roy se pourvoira à la Cour pour obtenir une manière de donner la question moins rude que celle qui se pratique en ce siège du 26 may 1693

 Du 26ème may mil six cent quatre vingt et treize à Mâcon en la Chambre du Conseil où estoient assemblés les officiers du bailliage et siège présidial soubsignés

Sur ce qui a esté remontré par le procureur du Roy que la manniere de donner la question qui se pratique en ce siege est si rigoureuse qu’elle mét un criminel en danger de perdre la vie ou du moins d’estre estropié des bras ou des jambes, ainsy que des doigts des pieds et des mains par ce qu’on attache à un accusé aux doigts des pieds et des mains liés derriere le dos une pierre du poids de 160 et dix livres avec des cordes passées dans un anneau de fer plombé et joint à la pierre ; et on sousleve avec des poulies et des cordes l’accusé ainsy attaché en sorte qu’il soit eslevé de terre avec la pierre ; ce qui luy disloque et desboite la ou des parties par lesquelles il est attaché et par ensuite cause de très grands desordres sur d’autres parties de son corps pour mettre remede à cet inconvenient il a esté ordonné que le procureur du Roy se pourvoiera à la Cour pour obtenir une manniere de donner la question plus pratiquable et moins rude .

 Référence :  AD 71 B 1697/41

P Notel

This entry was posted in Histoire locale and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire