Acte de respect

 

Acte de respect de messire DEROCHEMONT envers sa mère.

                                                                                                                                                                                                                  Jusqu’à la Révolution, les enfants, même majeurs, devaient obtenir le consentement de leurs parents à leur mariage. En l’absence de consentement, les parents étaient en droit de déshériter leurs enfants sauf si ceux-ci leur avaient fait une demande respectueuse, en présence d’un notaire. Après la deuxième demande, les enfants majeurs pouvaient se marier sans le consentement de leurs parents et sans être déshérités.

Devant le refus de sa mère de consentir à son mariage, messire DEROCHEMONT se rend chez elle, accompagné de deux notaires, pour lui présenter sa demande respectueuse.

« Nous François Demontherot et Jacques Guyon notaires du Roy réservés pour la ville de Chalon sur Saône y résidant soussignés, sçavoir faisons que ce jourdhuy douzième janvier de l’année mil sept cent soixante cinq après midy fut présent messire Jule Philipe Marguerite chevailler Derochemont demeurant ordinairement audit Chalon, fils majeur âgé de trente deux ans accomplis, de fut messire Jule Mathieu Derochemon chevailler de l’ordre royal militaire de Saint Louis, brigadier des armées du Roy, et de dame Dame Jeanne Janthial résidante audit Chalon faubourg saint André paroisse saint George. Lequel ayant formé le dessein de contracter mariage avec Françoise Nicole Desblache, demoiselle fille mineure de furent messire Jacques Antoine Desblache et de Dame Jeanne de Finance du Fey, partit qu’il a trouvé luy estre avantageux, qu’ayant différentes fois invité ladite Dame Janthial sa mère de luy donner son consentement audit mariage, mais que luy en ayant fait reffus il nous invite de nous transporter en sa maison de residence pour luy donner acte des prières et supplications qu’il fera à ladite Dame sa mère à ce qu’elle luy preste son consentement dont il luy sera, ou de son reffus, octroyé acte. A quoy défferant nous lesdits notaires avant nommés nous étant transportés au domicile de ladite dame Janthial, relicte de mondit sieur Derochemon, et l’ayant trouvé en sa maison, iceluy auroit supplié ladite Dame sa mère de luy prester son consentement au mariage qu’il désire contracter avec ladite demoiselle Jeanne (sic, pour Nicole) Françoise Desblache. Laquelle dame a fait réponse qu’elle ne peut se déterminer à luy donner son consentement pour cette alliance, et en a fait reffus. Desquelles réquisitions et reffus nous avons donné et octroyé acte à mondit sieur Jules Philipe Marguerite Derochemon sous le scel de la cour de la chancellerie du duché de Bourgogne, pour valoir et servir à ce qu’il appartiendra ce que de raison. Fait lu et passé en la maison de résidence de ladite Dame relicte de mondit sieur Derochemon, s’estant ledit sieur chevailler Derochemon fils avec nous lesdits notaire soussigné, et non ladite dame Janthial qui a dit ne le vouloir faire de ce enquise »

Muni de la rendue du curé de la paroisse saint Georges de Chalon et d’une dispense de deux bans par l’évêque de Chalon, messire DEROCHEMONT, seigneur des Buissons et autres lieux, épouse Nicole Françoise DESBLACHES le 22/01/1765 à l’église de Saint Eusèbe .

Nous ignorons les raisons du refus de la mère de messire DEROCHEMONT. Les familles DESBLACHES et de FINANCE du FEY sont nobles et honorablement connues dans le Charollais.

Jacques Antoine DESBLACHES, écuyer résidant à Pouilloux puis à Montchanin, avait épousé en premières noces Antoinette DELAPORTE, fille de Me Pierre DELAPORTE, notaire royal à St Vallier. Le 09/12/1739, il avait épousé en secondes noces à St Eusèbe Jeanne de FINANCE du FEY. Leur fille Nicole Françoise est née le 15/09/1740 à St Eusèbe. Jeanne de FINANCE y est décédée le 20/10/1740. Jacques Antoine y est décédé le 30/01/1742 à l’âge de 45 ans environ. Plusieurs prêtres du Charollais sont issus de la famille DESBLACHES  dont Nicolas DESBLACHES curé de Pouilloux et François DESBLACHES curé de Saint Eusèbe.

Sources : minutes de Me Febvre 3 E 16862, registres paroissiaux de St Eusèbe et St Vallier, AD 71.

Texte d’André Joly

This entry was posted in Généalogie and tagged , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Acte de respect

  1. notel says:

    Bonjour
    Pour compléter cet acte très intéressant (merci André de l’avoir communiqué) , voici une ébauche d’ascendance de leur fille Justine Marie de Rochemont.
    Les compléments seront les bienvenus!

    Ascendance complète de de ROCHEMONT Justine Marie, 1

    No Sosa Nom et prénoms, Profession, Date et lieu de Mariage Date et lieu de naissance Date et lieu de Décès

    Génération I

    1 de ROCHEMONT Justine Marie

    Génération II

    2 de ROCHEMONT Jules Philippe Marguerite
    Chevallier ° ../../1733
    x 22/01/1765 Saint-Eusèbe (71)
    3 DESBLACHES Nicole Françoise ° 15/09/1740 Saint-Eusèbe (71)

    Génération III

    4 de ROCHEMONT Jules Mathieu
    chevailler de l, ordre royal militaire de Saint Louis, brigadier des armées du R + ../../1765

    6 DESBLACHES Jacques Antoine
    Ecuyer ° ca ../../1697 + 31/01/1742 Saint-Eusèbe (71)
    x 09/12/1739 Saint-Eusèbe (71)
    7 de FINANCE Jeanne Jacqueline ° 21/04/1707 Neuvy-Grandchamp (71) + 20/10/1740 Saint-Eusèbe (71)

    Génération IV

    8 de ROCHEMONT Lazare
    Ecuyer, Seigneur des Buissons + ../../1705

    12 DESBLACHES Jacques Antoine
    Ecuyer, À Montchanin + < ../../1734 Saint-Laurent-d'Andenay? (71)
    x 01/09/1688 Montcenis (71)
    13 PANCHERON Jacqueline + < ../../1734 Saint-Laurent-d'Andenay? (71)

    14 de FINANCE du FEY François
    Ecuyer à Avoise, Sieur du Fey b. 20/09/1671 Rémilly (58) + 05/05/1728 Saint-Laurent-d'Andenay (71)
    x 14/03/1703 Rémilly (58)
    15 de MONDOR Juste b. 14/01/1680 Vaugneray (69) + 03/10/1734 Saint-Laurent-d'Andenay (71)

    Génération V

    16 de ROCHEMONT François
    Capitaine d'une compagnie de chevau-légers, Maréchal de bataille ° + ../../1680

    18 BOYVEAU Alexandre
    Contrôleur royal et lieut gal du bailliage de Montcenis, Sieur de La Motte Loisy + 15/12/1683 Montcenis (71)

    19 CALLARD Madeleine

    28 de FINANCE Thierry
    x 21/04/1667 Rémilly (58)
    29 de CONDÉ Jeanne + 10/04/1696 Rémilly (58)

    Génération VI

    32 de MESTRE ; seigneur de ROCHEMONT Jacques

    34 ARMET Jacques
    Seigneur de la Motte sur Dheune, Avocat en parlement + > ../../1678
    x 03/06/1643
    35 PERRAULT Anne + > ../01/1698

    36 BOYVEAU Gilbert
    Syndic de Paray le Monial en 1626 + < ../../1643

    37 BOUILLET Marguerite

    38 CALLARD Étienne
    Lieutenant civil du bailliage de Montcenis

    39 d'ARLAY Jeanne

    58 de CONDÉ Gaston
    Seigneur de Saint Frémain

    59 du CREST Françoise

    Génération VII

    68 ARMET Timothée
    Seigneur de La Motte sur Dheune, Avocat au conseil du roi ° < ../../1615 + ca ../../1655

    69 RÉGNIER Espérance + 14/11/1680 Couches (71)

    70 PERRAULT Charles
    Avocat, Ministre du culte de Couches ° ca ../../1596 + 28/08/1677 Couches (71)

  2. Evelyne says:

    François de ROCHEMONT (n°16) est l’époux de Espérance ARMET (fille de Timothée et Espérance REGNIER) – cm passé à Couches chez FEBVRE le 1/7/1642

    Jacques ARMET (frère d’Espérance) et Anne PERRAULT – cm le même jour chez le même notaire

  3. notel says:

    Oui, vous avez raison Evelyne, je suis victime d’une mauvaise fusion sous généatique par une homonymie mal contrôlée de ma part.

    Mes données sur ce couple:
    CM devant Maitre Febvre notaire à Couches le 01/07/1642 (AB71: 3E/8660) en présence de Jacques de Maistre, seigneur de Rochemont, père du futur
    Le couple fait une donation le 09/09/1659 devant maitre Salomon Delagrange, de 300 livres à l’église réformée de Couches

    Par contre j’ai aussi,:
    Jacques Armet, avocat au parlement de Dijon vers 1650, sieur de La Motte-sur-Deune, père d’Espérance Armet, femme de François de Rochemont, (VIII 458 b). (d’après « La France Protestante » deuxième édition, Paris, 1877-1888 par Haag.)
    Il faut retravailler cette ascendance!

Laisser un commentaire