Donation pieuse de Benoît GIROUD

Donation pieuse le 2 septembre 1649 de Benoît GIROUD, seigneur de Marigny, Hocle, Vessey et Corcassey – conseiller du Roy, président au parlement de Bourgogne

Quelque part que je meurs, je veux être enterré au lieu du dit Chalon, en l’église des pères Carmes et en la chapelle où est enterrée dame Jehanne VADOT ma seconde femme.

Je veux et ordonne que sur le plus clair de mes biens soit puisée la somme de deux mille livres et que les arrérages soient employés de trois en trois ans à faire apprendre métier à un pauvre garçon et à une pauvre fille… A défaut de candidats natifs de Chalon, on pourra prendre un garçon et une fille nés à Saint-Laurent. S’il y a un reliquat de rente après avoir payé l’apprentissage de la jeune fille, ce reliquat lui sera remis le jour de son mariage. Cette clause n’était valable que pendant 30 ans à compter du jour du décès du testateur.

GIROUD : d’azur à la bande ondée d’or, accompagnée en chef d’une étoile de même et en pointe d’un croissant d’argent.

Robert GIROUD notaire à Chalon, eut 2 enfants : 1° Jacques, procureur du roi aux bailliage, gruerie et grenier à sel de Chalon en 1606 – 2° Benoît, président au parlement de Bourgogne. Celui-ci eut un fils, Philippe qui remplaça son père dans sa charge en 1627 ; son petit-fils Henri, qualifié de Marquis de Vessey, aide de camp des armées du Roy, mourut sans postérité à Chalon en 1681

This entry was posted in Généalogie and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire