Saint Pierre-de-Varennes : bénédiction de la grosse cloche

Ce jourd’huy sept octobre mil sept cent quatre vingt quatre la grosse et principale cloche a été bénie par Me Antoine BAUZON prêtre et curé de Saint Pierre de Varennes en présence et assisté de messieurs André DUMONT prêtre et curé de Saint Sernin du Bois, de Pierre DUFRENE curé de Saint Firmin, Claude MATHEY chapelain et prêtre au Breuil comme aussi en présence des sieurs Philibert CORNU l’aîné sindic du dit Varennes, Pierre CORNU fabricien, CHEVREAU Lazare, CHEVREAU Jean, Simon BARAUT fondeur, Pierre MICHELOT, Pierre SUCHAUT, Philibert MICHELOT, Claude LACRÔTTE, Philibert CORNU le jeune, Emiland GAUTHROT marguillier, Louis RADEY et plusieurs autres habitans et paroissiens dudit Varennes, forains comme les sieurs Claude et André MINARD mds à Charbottin paroisse de Saint Emilan, le sieur DARD fondeur au fourneau du Bouvier paroisse de Saint Firmin, nommé pour faire la pesée de la ditte cloche par les habitants à la voye de leurs sindics et plusieurs autres. Elle â eû pour parrain haut et puissant seigneur Messire Jean Baptiste Joseph Marquis de BEAUREPAIRE chevalier de l’ordre royal et militaire de St Louis baron de Brandon seigneur de Varennes et autres lieux ; et pour marraine hautte et puissante Dame Marie comtesse de Mogeria Marquise de BEAUREPAIRE son épouse. Mr et Mme de BEAUREPAIRE n’ayant pû assister pour personne à cette pieuse cérémonie : Monsieur a été représenté par maitre Claude BIDAULT marchand fermier de Brandon et Madame par honnête Antoinette DELORIEUX épouse dudit sieur BIDAULT. La dite cloche a été fondue par le sieur Simon BARAUT le cinq du présent mois d’octobre laquelle pèse quatorze cent livres selon la romaine du Sr DARD fondeur en Bouvier ; l’ancienne à la même romaine pesait douze cent soixante et quinze livres, par conséquent la dite cloche actuelle pèse cent vingt cinq livres de plus que l’ancienne en foy de tout ce que dessus je me suis soussigné.

BAUZON curé de Saint Pierre de Varennes

Source : les relevés du CGSL

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire