Le journal de Noé LACROIX en 1624 (2)

Le vendredy dix neufviesme de juin 1624, sur environ unze heures avant midy, le tonnerre tomba sur la maison de monsieur Blaise PERRAULT, greffier de la chancellerie de Chalon, lequel auroit tout entièrement descouvert la grand tour du colombier, entré dans sa chambre basse, rompu ses fenestres et verrières, avec un placard estant proche son lict, servant d’armoire, où il auroit gasté de l’argent monnoyé et rompu portion des eschevaux tant de pierre que de fer blanc, et tient on que le domage est d’environ six cens livres. Dieu nous garde de mal !

Le jeudy unziesme de juillet 1624, sur environ les deux heures après midy, un tel orage s’est levé avec ung fouldre assité de gresle qui a apporté ung grandissime dégast, tant aux vignes, estans destruictes, que bleds, chenevières et tremis, en divers endroicts et villages du bailliage de Chalon, et notamment aux villages de la Montagne, despuis Montagny, Buxi, et cottoyant toute la montagne jusques contre le Beaunois, lequel orage auroit esté suivy de sy grand abondance d’eau, qu’il auroit derraciné quantité de vignes en plusieurs endroicts, rompu, tordu, derraciné et emmené plusieurs arbres, tant fruictiers que aultres. Dieu conserve le reste !

Le dimanche quatriesme d’aoust 1624, M. de LESDIGUIÈRES, conestable de France, retournant en Dauphiné, venant de la Cour et de son gouvernement de Picardie, auroit passé en ceste ville de Chalon, auquel on a faict grand accueil, suivant les missives de Mr le gouverneur du pays de Bourgongne ; lequel Sr conestable seroit party le lendemain sur trois heures après minuict, et seroit allé disné et couché à Cormatin où monsieur d’UXELLE l’auroit conduict, où il seroit arrivé quantité de noblesse et grands seigneurs. En ladicte année, Mr PERNET, advocat, père, estoit maire ; Mr l’advocat JOLY, Mr MACHIN, Mr GUILLOT MALLOD et Mr Alphonse GIRARD estoient eschevins et Pierre MONNET, procureur scindicq.

Monsieur d’UXELLE, gouverneur du Chalonnois, et ung des mareschal de camps de l’armée de Mr de LESDIGUIÈRES, conestable de France, est party de Chalon pour aller à l’armée, laquelle se dresse pour aller à la Valteline ; ledict sieur assisté d’une belle compagnie de noblesse chalonnoise. Dieu le conduise et ramène à bon port.                 Ledict sieur, de retour le dimanche 4e janvier 1626, où les enffans de la ville luy furent au devant en armes.

Le dimanche vingt deuxiesme décembre 1624, se sont tuez en une rencontre faicte devant le logis de la Galère à Chalon, deux jeunes hommes de ladicte ville, sur quelque petite difficulté, dont l’un estoit monsieur JOLY, fils d’honorable Jean JOLY de Chagny, lequel faisoit profession des armes, et l’aultre estoit fils de Mr DHOGES, lequel estoit capitaine des enffans de la ville de Chalon, qui mourut le jour de Noé, trois jours après ledict JOLY ; qui tous deux s’estoient chocqués de sy près qu’ils furent percés à jour au travers du corps. Et furent enterrés, scavoir ledict DHOGES, assisté de tous les enffans de la ville avec leurs armes en deul, et fut porté et enterré à Sainct Vincent. Dieu aye leurs âmes !

Source : Mémoires de la société d’histoire et d’archéologie de Chalon – 1883-88 par Anatole de CHARMASSE

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire