Enlèvement de l’artillerie du château de Pierreclos

En 1790, le bruit se répandit à Pierreclos et aux environs que l’ancien seigneur et propriétaire du château, M. MICHON de PIERRECLOS, menaçait de foudroyer avec son artillerie, du haut de ses remparts, le bourg et les hameaux voisins.

L’année précédente, le château avait été assailli et pillé par les brigands qui couvrirent de ruines le Mâconnais. M. de PIERRECLOS, pour éviter une nouvelle surprise, fit descendre de ses greniers de vieilles pièces d’artillerie. Une seule fut jugée capable de service et chargée à mitraille. Trois autres furent chargées à poudre. Le reste, pierriers ou couleuvrines hors d’usage, fut mis en batterie pour faire nombre. Ce déploiement d’artillerie mit le pays en émoi et la municipalité assemblée décida du désarment. Dans la soirée, un détachement de cent cinquante hommes de la garde nationale de Mâcon, commandé par le major CHANUET, accompagné de la municipalité mâconnaise, se présentait sous les murs du vieux manoir.

Le ci-devant seigneur ne fit aucune résistance et livra son artillerie dont on lui délivra un récépissé.

à suivre

Source : d’après les annales de l’académie de Mâcon – 1892

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire