La gazette de Tancon (6)

(1752 suite) – Il a paru une troupe de contrebandiers dans plusieurs provinces du royaume. La première fois qu’elle s’est fait voir c’est à la ville de Rodez où elle vendit publiquement les marchandises dans la place. Au mois de juillet, ils entrèrent à Montbrison ville du Forest pour la première fois, et la seconde fois au mois d’octobre, à Roanne aussi deux fois, et deux fois à Charlieu, sans parler de plusieurs autres villes tant du Forest, Lionnois et autres provinces voisines. Chaque fois ils ont laissé d’autant chez les entreposeurs des marchandises et pour le montant, se sont fait compter de l’argent, scavoir 12 000 livres à Montbrison pour les deux fois, à Roanne 12 500 livres et à Charlieu 5 500 livres aussy pour les deux fois… ils ont aussi à Bourg en Bresse et se sont fait compter 20 000 livres par monsieur l’Intendant de Dijon qui s’y tient pour le partage des tailles. Bien d’autres endroits ont eu le même sort. Le chef de cette troupe se nomme MANDRIN et presque la qualité de chef de 150 hommes armés, distributeur général et ambulant pour les fermes. Il est toujours accompagné de 4 hommes qu’on nomme canonniers et qui sont armés d’une espèce de grosse carabine chargée de 50 balles. Chaque homme de sa troupe est à cheval avec chacun un fusil à deux coups, d’une bayonnette, de deux pistolets de selle et de deux poches aussy à deux coups, et d’un couteau de chasse. Dans les villes où ils ont été, ils ont ouvert les prisons ; cependant ils n’ont fait sortir que les contrebandiers qui y étoient détenus, les déserteurs et ceux qui y étoient pour dettes. L’on ne sait pas encore combien ils sont. Selon le bruit public, l’on croit qu’ils sont un bon nombre. Le roy a envoyé des troupes pour les arrêter ou leur donner la chasse. Les villes sont gardées par des troupes et par la bourgeoisie qui montent la garde, jour et nuit, et les portes sont aussi fermées le jour comme la nuit.

Source : AD71 paroissiaux de Tancon

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire