La gazette de Tancon (16)

La présente année 1766, l’hyver a été fort long et très rude. Le froid a été si excessif que les arbres se fendoient depuis la cime du tronc jusqu’à la terre ; une partie des arbres a été endommagée par ce moyen. Les vignes ont aussy beaucoup souffert, ce qui a été cause qu’elles ont poussé plus tard et il y a un grand nombre de ceps qui n’est point poussé de façon que le Mâconnois et le Beaujollois ont fait très peu de vins, les uns à moitié, les autres le quart, les autres une moindre quantité encore, ils ne sont pas bons. Dans les cantons les vins ont été plus abondants et moins mauvais. Les blés auroient été totalement gelés sans la neige qu’il y avoit heureusement et qui les couvrait mais la récolte en grains n’a pas été abondante. Le seigle se vend trois livres six sols la mesure de Charlieu et le froment quatre livres moins trois sols.

Cette même année l’on a commencé à travailler à la grande route de Belleville à Pouilly. Par ordre de messieurs des états du Mâconnois, il y a dix paroisses du Mâconnois qui doivent faire seulement la partie qui se trouve enclavée dans le Mâconnois sous les ordres de Mr l’Intendant de Lyon

Source : AD71 – paroissiaux de Tancon

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire