Chronique de Dennevy 1/5

A Dennevy, le curé LENOIR a pris l’habitude de noter les évènements météorologiques de l’année ainsi que les récoltes.

1718 – Année de chaleur et de sécheresse extrêmes, en sorte que depuis la fin de mars jusqu’au 23 octobre, il n’a presque point plu, ce qui a fait qu’on n’a presque point ramassé de foin, que la paille des grains était tout à fait courte, que la plupart des puits, des fontaines ont tari, et qu’à peine pouvoit on pendant le susdit temps moudre pour faire du pain. les vignes néamoins ont été assez belles et on a fait du vin passablement.

1719 – année de chaleur et de sécheresse extêmes et d’une année extraordinaire depuis le mois de mars jusqu’au mois d’octobre, il n’a presque pas plu.

à suivre….

This entry was posted in Histoire locale and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire