Journal de Noé LACROIX en 1622 (2)

Le mercredy 28 septembre 1622, il s’est déchargé au port Viller cinq cens treize charrettes chargées de poudre de canon pour mener dans les basteaux au siège de Monpélier.

Le sabmedy quinziesme d’octobre 1622, Mr le duc d’ANGOULESME, comte d’Auvergne, avec Mr le duc de BELLEGARDE, Mr le marquis de MIREBEL,  et aultres grands seigneurs, arrivèrent à Chalon sur environ les huict heures du soir ; à leur arrivée fut tiré quantité de pièces de canons et pétards, et logés ledict Sr duc d’ANGOULESME au logis de M. VIREY, proche Saint George ; le Sr duc de BELLEGARDE logea en l’evesché dudict Chalon, et s’en retournèrent le lundy suivant, y ayant séjourné le dimanche tout le jour à passer le temps, pendant quoy arriva plusieurs courriers portans nouvelles de la paix.

Ledict jour sabmedy XVe octobre, il passa, tant ledict jour que le dimanche et lundy suivant environ quatre vingtz bapteaux chargés de soldats conduicts par ledict Sr d’ANGOULESME, tous braves gens, allans au siège de Monpelier ; auxquels bapteaux y avoit soixante et quinze drappeaux très beaux : lesquels alloient en bel ordre, et faisoient grand ravage où ils mettoient pied à terre.

Le lundy 17 octobre 1622, le régiment des Srs de JOYEUSE, de VENDOSME et de M. le comte d’ALUIN sont passés soubz le pont de Chalon, allans toute la nuict et sans s’arrester, lesquels tiroient contre Monpelier en grand dilligence.

M. de La LOUHIÈRE, (Jean Baptiste BEAUVERAND de La LOYÈRE) capitaine des enffans de la ville de Chalon, mort à Lyon, revenans d’acquérir un office, et fut enterré à Saint Vincent dudict Chalon le XVII octobre 1622, où assistèrent les enffans de la ville avec leurs armes et en bel ordre, et y avoit grand doeuil.

Le mercredy vingt huictiesme de décembre 1622, Mr de LESDIGUIÈRES, conestable de France, entra dans la ville de Chalon avec son train, où M. PERRY, à présent maire et advocat à Chalon, fut au devant, avec environ XL chevaux et les 4 centeines assemblées, proche de la grange Frangy, duquel lieu il vit tirer les canons de la citadelle où le sieur COTON, sergent major d’icellui, fut blessé, par le moyen d’un canon crevé, par ceux de la ville, lesquels ont fort bien fait leur devoir ; lequel sieur a logé en la maison de M. VIREY, proche Saint George, et sorty le lendemain 29 dudict mois de décembre, allant à Paris où le Roy, nostre sire, estoit de retour de la guerre, lequel Sr de LESDIGUIÈRES menoit un fort beau train et s’en est allé coucher à Beaulne.

Le mesme jour XXVIII décembre 1622, Mr PIECE fut establi capitaine enseigne de la centaine, lequel a marché en fort bel ordre.

Source : Mémoires de la société d’histoire et d’archéologie de Chalon – 1883-88 par Anatole de CHARMASSE

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>