Massacre de prêtres à Couches en 1792

Suite à la répression des prêtres réfractaires par la loi du 26 août 1792, ceux ci n’avaient d’autres choix que s’y résoudre ou partir pour l’exil s’ils voulaient échapper à la déportation.

Quatre d’entre eux :                                                                                                                     Michel  Marie LEMERCIER, 50 ans – et Joseph Etienne AIME, tous deux  directeurs au séminaire de Bourges                                                                                                                   Claude Florimond Jacques SEGRETTIER, directeur du petit séminaire de Clermat et Florimond SEGRETTIER, son frère, curé de la paroisse de Sainte Catherine d’Orléans, et tous sulpiciens                                                                                                                                      firent le choix de se rendre en Suisse. Lorsque  la voiture qui les transportait passa par Couches, elle fut arrêtée, et la foule déchaînée massacra les malheureux le 9 septembre 1792

Source : Gallica/Bibliothèque Nationale                                                                               d’après « Les martyrs de la foie pendant la révolution française«                                                et Mémoires de la famille de l’abbé LAMBERT – 1884

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>