Un remède infaillible

A Saint-Nizier sous Charmoy :

Emplastre pour retenir l’enfan dans le corps de sa mère.

Prenes 4 onses de térébentine de vanile, deux dragmes de bol d’Arménie, deux dragmes de masticques en larmes et en poudre, deux dragmes de poudre de mirthe, et pour deux sols de sang de dragon bien pilé. Il faut avoir des estouppes et en faire deux emplastres de la grandeur d’une feuille de papier.

En mettre ensemble le bol sang de dragon et térébentine, en garnir les dicts emplastres également, puis y mettre dessus la poudre de masticque et de mirte, les appliquer l’un sur le nombril et l’autre sur les rheins. Lorsque l’on veut les mettre au lit seulement il faut les lier avec un leinge large que le dit emplastre affin qu’il ne tombe point, mais surtout il faut observer que s’il y a des marques que l’enfant soit détaché du corps de la mère de ne pas appliquer les dicts emplastres par ce que leurs qualités étant de retenir le dict enfan dans le corps de la mère lequel se trouvant mort retenu dans le corps la feroit mourir. Le remède est infaillible et esprouvé plusieurs fois en 1710.

Dans ce registre est un remède infaillible pour retenir un enfant dans le corps de la mère qui ne peut les porter jusqu’à son terme. Il est infaillible ce qui peut obvier à beaucoup de malheurs. Priez pour moy, il est sure et esprouvé.

Source : AD71 – Saint-Nizier-sous-Charmoy – 1728

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>