Chambre des comptes de Bourgogne

Acquêts à Semur en Brionnais et lieux voisins

Lettres royaux (sic) scellées en simple queue et cire blanche par lesquelles narration faite comment M. le Duc avoit lors nouvellement acquis les châtel,  châtellenie, terre et seigneurie de Semur en Brionnais ressortissant en trois châtellenies royaux, c’est à savoir du Bois, Charlieu et Chatelneuf et que plusieurs sergents royaux desd. châtellenies faisoient plusieurs exploits en lad. terre sans vouloir bailler copie leurs mandements au préjudice de mon dit sieur et des habitants d’icelle terre et châtellenie. Le Roy mande au Bailly de Mâcon qu’il commette un sergent pour exécuter tous mandements royaux en lad. terre et châtellenie de Semur quand les cas y adviendront, en défendant à tout autre sergent de non y exécuter ny exploit dès lors en avant. – donné le 14 août 1383

Lettres sous le scel commun de la Cour de Mâcon de l’acquêt fait par dame Jeanne de CHATELVILAIN, dame de Beljeu et de Semur en Brionnais de Girard de PERROY et de Jeannette sa femme, de leur maison de Semur, ensemble des fonds et appartenances assises auprès les loiges dud. Semur d’une part, et la maison Simonin MORIN et auprès les murs du châtel dud. lieu d’autre part, pour le prix de 30 livres tournois – donné le 2 septembre 1450

Une copie en papier signé d’un vidimus d’une lettre de messire Jean de CHATELVILAIN sieur de Semur en Brionnais, des droits à luy appartenant en la terre de l’abbaye de la Benayzon Dieu de l’ordre de Citeaux, c’est à savoir que aud. sieur de Semur compte la haute justice en icelle terre de la dite abbaye et la moitié des amendes de 60 s quand aucun des hommes de la dite abbaye meffait à aucun des étrangers dont il doit être punis.

Item a ledit sieur de Semur le ressort garde et souveraineté en lad. terre et ès hommes d’icelle abbaye, savoir ès paroisses de Brionnon, Maloy, la Moillie, de Florie, de Bons, de Craye, de Yguerande, de Semur, de St Martin de la Vallée sous Semur, de St Julien, de Ste Foye, de Brian, de l’Hôpital de Murcie, de Montceaux et généralement sur toutes les paroisses qui sont en la baronnie du sieur de Luxy et de Semur en Brionnais, et veut et consent led. sieur que si les hommes de la dite abbaye meffont l’un à l’autre ès dites paroisses dont ils soient tenus en l’amende d’argent, lesd. amendes seront aux dits Abbé et couvent, et si deux étrangers meffont l’un à l’autre ès dites paroisses dont ils soient tenus en l’amende de 60 s lesd. Abbé et couvent auront la moitié de la dite amende, et led. sieur l’autre moitié, et sont plusieurs autres choses contenues ès dites lettres et sont les dites lettres originales comme il appert par lad. copie donnée en l’an 1278 en mars le jeudy avant Pâques flories, le vidimus d’icelles le 26 février 1379.

Source : AD 21 – Recueil de PEINCEDÉ – volume 1

This entry was posted in Histoire locale and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire