généalogie
 état civil
CGSL
Consulter
 état civil
Adhérents connectés
Le journal de nos aïeux - XVe siècle
1404 : Le Duc d'Orléans assassiné
Le Duc d'Orléans, frère du roi, est assassiné à Paris par ordre et à l'instigation du Duc de Bourgogne.
C'est le point de départ d'horreurs démesurées, d'une ère de grand malheurs pour le pays.

1407 : La guerre "Armagnacs-Bourguignons"
1409 : Le Nivernais se sépare de la Bourgogne.


1412

La vague "Armagnacs" envahit les pentes autunoises du Morvant, s'empara et démantela le château du Roussillon. Il ne serra jamais relevé.

Une dysenterie fait de nombreux morts en Bourgogne et particulièrement à Mâcon.

Prise de Tonnerre et Château-Chinon par les Bourguignons.

1419 : Le Duc de Bourgogne tombe dans un guet-apens.
Jean-sans-Peur est assassiné sur le pont de Montereau par les Armagnacs lors d'une entrevue avec Charles VII.

Ce fut une période de grande désolation. Le Charolais fut dévasté. Marcigny, Digoin, Semur-en-Brionnais, furent envahis par des bandes
qui pillaient, tuaient, brûlaient. Mâcon fut menacé.

1430
Chalon une grave famine et une épidémie sévissent en Bourgogne ; Dijon et Chalon sont gravement touchées.

1431
Campagne de Philippe le Bon contre les Armagnacs.
Les loups, qui sillonnent nos campagnes, ne sont pas les plus féroces.
Des soldats, en rupture de guerre, se livrent à de véritable opérations de rapine.
Ecorcheurs, braba
nçons, bandouilleurs, malandrins... ; les noms dont on les désigne donnent une idée de leur malfaisance.

1435 : Traité d'Aras

Ce traité mis fin à cette guerre Armagnacs-Bourguignons. Mais il provoqua le licenciement des mercenaires des deux camps qui se transformèrent en brigands.


Solutré

Les 3, 4 et 5 janvier 1435 le bailly de Mâcon détruit, sur ordre du Duc de Bourgogne, le château de la Roche-Solutré devenu un centre de "Routiers" ou "Ecorcheurs".


1438 : Grande famine

Selon un manuscrit de saint Martin d'Autun, il règne dans toute la Bourgogne "grande famine et grande faute de vin. Et mouraient les pauvres gens de faim par les rues et les champs."


1438 : Germagny
Les "écorcheurs" brûlent la population réfugiée dans l'église

Le temps n'a pas totalement éteint la peur que les "Ecorcheurs" répandaient partout où ils passaient. A Germagny, par exemple, on montre encore dans l'église les traces de cette journée du 1er novembre 1438. Ce jour là, les bandes de routiers, après avoir dévasté la région, arrivèrent à Germagny. Dès qu'on les vit arriver et que l'alerte fut donnée, la population se réfugia dans l'église et ferma les portes. Les Ecorcheurs n'hésitèrent pas ils mirent le feu à l'église. On voit encore les parties de l'édifice qu'il fallut reconstruire après cette triste Toussaint.

1439

Les laboureurs mangèrent du pain de glands et de terre. La peste suivit. Paradin nous dit que "par les villes on ne voyait autre spectacle qu'une infinité de cadavres entassés par les rues". Le parlement de Dijon dut suspendre ses séances. Un chroniqueur rapporte que l'hôpital du Saint-Esprit reçut 15 000 pauvres dont 10 000 périrent.


1442 : Iguerande
Les "écorcheurs" gagnent du terrain et terrorisent la région de Moncenis à Mâcon et de Charolles à Paray

1453 :  Fin "officielle" de la guerre de 100 ans.
1457 : Mort de Nicolas Rotin.


1457 : Nouvelle épidémie

Une nouvelle épidémie se produisit. Le conseil de Chalon dut se retirer à Louhans "pour la pestilence qui régnait audit Chalon".

A Dijon, le fléau régnait avec la même violence. Toute la population avait fui, y compris le bailli Philippe de Courcelles qui, avec le conseil, les gens de comptes et le maire, s'était réfugié à Auxonne. Ordre fut donné aux teinturiers d'aller faire leur teinture hors de la ville.


1459 : Rédaction des coutumes de Bourgogne.

1467 : Charles le Téméraire

Charles, Comte de Charollais et Duc de Bourgogne, succède à son père Philippe le Bon, l'histoire fera de lui Charles le Téméraire.


1466-1470 : La peste
La peste continue à sévir dans les Etats. On rapporte qu'à Meursault, à Bligny, la moitié de la population disparut.

1470-1773
Guerres entre Charles le Téméraire Duc de Bourgogne et son cousin Louis XI roi de France.

26 février 1471

Les châteaux de Leynes, Vinzelles et de Tours qui couvraient Mâcon au sud, tombèrent. Il y eu une certaine panique dans la ville. On alla jusqu'à détruire, dans l'affolement, les deux monastères hors les murs de St Pierre et de St Jean des Vignes dans la crainte qu'ils ne tombent aux mains des Français...Mais le bailli ducal Claude de Damas et son lieutenant Claude de Montmartin, seigneur de Belleroche, eurent vite fait de reprendre en main la situation et ils repoussèrent avec hauteur la sommation qui leur fut faite par les Français d'avoir à se rendre. Les envahisseurs jugeant aléatoire un assaut de Mâcon, se dirigèrent sur Cluny.


1474 : Création du Parlement de Beaune.
1477 : (5 janvier) Mort de Charles le Téméraire.
1477 : (28 janvier) Soumission des Etais de Bourgogne à Louis XI.


Edit de Mars 1477

Louis XI incorpore la Bourgogne et le Charolais puis stipule que "la justice des Pays et Duchés de Bourgogne, comté de Charolais, Terre de Noyers et autres enclavées en iceux, serait gardées, conduites et gouvernées par Baillis, gouverneurs de chancellerie et gruyers".


1478 : Siège de Beaune.
1479 : Capitulation d'Auxonne.


1480
Une nouvelle épidémie s'abattait sur Chalon et Mâcon. C'est alors que Chalon se voue a Saint-Loup.

1482
Cession de la Bourgogne comme dot de Marguerite d'Autriche.

1493
Traité de Senlis par lequel Charles VIII successeur de Louis XI rétrocède le Charollais à la maison d'Autriche.

8 avril 1494 : Etoiles filantes
furent "veues au cyel, par aucuns, plusieurs estoiles qui portoient de grandes queues".
< XIVe siècle
Retour au Sommaire
XVIe siècle >